PLOUHA

Les falaises de Plouha sont les plus hautes des Côtes d’Armor (104m). Elles constituent sans aucun doute l’un des plus beaux sites sauvages des côtes bretonnes. Le petit port de Gwen Zegal, classé au patrimoine maritime, présente encore des mouillages en pieux de bois.

Durand la dernière guerre mondiale, le reseau Shelburn (dont un film a été tiré) était chargé par les services secrets britanniques de rapatrier en Grande Bretagne , les parachutistes et aviateurs tombés sur le sol français. Ils étaient évacués par mer depuis une plage bretonne de l’Anse Cochat, à Plouha, nom de code « plage Bonaparte » qui est resté, par des vedettes rapides MGB de la Royal Navy, guidées par David Birkin, le père de Jane Birkin.

Cette plaque figure à l’entrée de la plage Bonaparte

GR 34- LE SENTIER DES DOUANIERS

Etude sur le GR34 réalisée par le Comité Régional du Tourisme (CRT). La destinatiion touristique Baie de St Brieuc-Paimpol-les Caps – label créé par le CRT représente 160 km du GR34 soit 8% de sa longueur totale. Long de 2028 km, le GR34 bien connu sous le nom de « sentier des douaniers »traverse 3 régions,, 6 départements et part du Mont St Michel pour arriver à St Nazaire. On apprend dans cette étude 44% le fréquentent en couple, 21% en famille, 20% avec des amis et 20% seul. 53% des usagers ont entre 50 et 60 ans. 31% sont des sportifs et marchent 11 km en moyenne tandis que 54% le pratiquent par pur loisir en marchant 10 km.Les  usagers apprécient en priorité la beauté des paysages, la propreté de l’itinéraire et sa facilité d’accès. Au total 9,1 millions de personnes (excursionnistes et touristes) ont emprunté le GR34 en 2018.

CREPES OU GALETTES  ?

Dans les Côtess d’Armor, faite à base de froment et essentiellement sucrée (confiture, miel, etc) c’est la CREPE.

Faite au sarrazin (blé noir) salée et garnie d’oeuf, viande, saucisse, gruyère, simple ou double, c’est la GALETTE. Dans d’autres départements bretons on emploie indifféremment les deux noms pour désigner ces succulentes préparations.

KER

Ville, village, petit bourg… : les différents usages du petit mot « Ker », hérité d’un mot de vieux breton, lui-même parent du gallois.

Les origines  du fameux « Ker »

Le fameux « kêr », un petit mot très si fréquent dans la toponymie bretonne entre dans la signification de bien des noms de lieux.Le préfixe breton « kêr » provient du vieux-breton « caer » apparenté au gallois « caer ». Il signifie à l’origine « lieu fortifié », forteresse, château, citadelle »  sens qu’il a conservé en gallois,

Ville, village ou hameau

A la fin du Xe siècle, « kêr » a perdu son sens latin de « castrum » (lieu fortifié romain), pour prendre progressivement celui du latin « villa », devenant « ville », village, puis hameau ou bourg (lieu habité) comme à Kergloff/Kerglof (prés de Carhaix),  et enfin ville par extension. Exemple : « Kêr Naoned » : la ville de Nantes. « Ti-kêr Roazhon » la maison de la ville de Rennes c’est-à-dire.  la mairie de Rennes bien sur !

Communes et quartiers

Comme indiqué plus haut vous l’avez sans doute  plutôt vu sur des panneaux indiquant dans une commune les différents hameaux : Kerimerc’h (commune de Tresigne/Tressignaux),Kerziot (Plian/Pléguien)… ou encore le fameux quartier de « Kerfeunteun » à Kemper/Quimper.

CÔTES DU NORD OU CÔTES D’ARMOR ?

LE 8 Marss 2020 cela faisait 30 ans que les Côtes du Nord « perdaient le nord » comme le voulait la formule pour devenir les Côtes d’Armor et ses habitants les Costarmoricains (aines).

Quelques dates :

4 mars 1790 – La France est découpée en 83 départements. A l’origine le Finistère devait s’appeler les Côtes de l’Ouest et le Morbihan les Côtes du Midi mais les députés respectifs de l’Assemblée Constituante obtinrent gain de cause pour leur dénomination actuelle (Finistère et Morbihan). Restaient donc les Côtes du Nord.

En 1914 – C’est André Desportes, professeur au Collège des Cordeliers à Dinan qui manifestait sa réprobation. Il faudra attendre.

1953 – pour que Pierre Olivaux (délégué hôtelier du Celeb) lance une enquête sur le changement de nom. Petit à petit l’idée fait son chemin.

1956 – Le Conseil Municipal de Lannion vote un voeu en ce sens.

10 juillet 1959  – St Brieuc adopte à l’unanimité au Conseil Municipal pour que les Côtes du Nord deviennent les Côtes d’Armor, repris par 307 communes sur 385.

Nov 1961 – St Brieuc imprime Côtes d’Armor sur ses enveloppes.

20 avril 1962 – Sous la présidence de René Pleven, le Conseil Général demande officiellement au gouvernement de rebaptiser le département Côtes d’Armor. Le Finisère s’y oppose , considérant qu’il avait plus de côtes. Après plusieurs tentatives le projet est abandonné.

22 janvier 1988 – Charles Josselin (Président du Conseil Général redemande officiellement le changement de nom et au cours d’une rencontre avec Fr. Mitterand il en profite pour lui en toucher un mot. Fr. Mitterand déclare alors « c’est un joli nom ».

1990 – Le Conseil d’Etat (M. Rocard 1er Ministre) dit oui. Le décret est signé le 27 fevrier 1990.

8 mars 1990 – parution du décret au Journal Officiel.

Syvester STALLONE

Sylvester Stallone, c’est la star de Rocky et Rambo au cinéma.Mais savez-vous qu’une partie de sa famille était originaire de Pontrieux, au nord de Guingamp (Côtes d’Armor).

La grand-mère de Sylvester, Jeanne Clérec, est en effet née à Brest. C’est là qu’elle rencontre en 1920 le grand-père de Sylvester, un sodat américain du nom de John Labofish. De leur union naîtra Jacqueline, la maman du futur Rocky.

Quel est donc le lien entre Rambo et Pontrieux ? C’est la maman de Jeanne Clérec, Anne-Marie Cavalan, qui est née dans la petite cité de caractère, entre Guingamp et Paimpol.

On peut donc dire que l’arrière-grand-mère de Rocky était de Pontrieux. Etonnant non ?

LES MAREES NOIRES

Une étude générale révèle que plus d’1,2 millions de tonnes d’hydrocarbures sont venues polluer les eaux européennes en un quart de siècle. C’est cependant « une goutte d’eau » à comparer aux dégazages et déballastages en Méditerranée. En effet selon une étude récente du WWF, 0.7 à 1.5 millions de tonnes de résidus de fioul et d’huile y seraient déversés chaque année.

EN BRETAGNE :

18 mars 1976 – Le Torre Canyon – 119000 T de brut – s’échoue sur les côtes anglaises et la marée noire touche la Bretagne à partir du 9 avril de St Malo à Ouessant

24 janvier 1976 – l’Olympic Bravery – 1200 T de mazout – s’échoue au large d’Ouessant

mars 1976 – l’Amoco Cadiz – 227000 T de pétrole brut – touche la pointe Finistère. Création du plan Polmar par R.Barre puis du service de surveillance CROS du rail d’Ouessant, et des couloirs obligatoires pour les navires. Mise en place des remorqueurs de haute mer (Cie des Abeilles) comme le Flandre. Après un procès qui durera 14 ans une indemnité de 1,3 milliards sera versée par la Cie américaine Standard Oil à partager entre l’état et les communautés touchées. Suite à ceci, le FIPOL (fond international d’indemnisation pour dommages dûs à la pollution par des hydraucarbures) est crée. Il est alimenté par les industries pétrolières (en fonction de leur part de marché) mais en même temps il déresponsabilise les armateurs. Il est aussi accusé de spolier le remboursement des victimes.

15 octobre 1976 – le Boehlen – 7000T de pétrole – touche l’Ile de Sein

28 avril 1979 – Le Gino – 32000T de noir de carbone – coule au large d’Ouessant

7 mars 1980 – le Tanio – 6000T de fuel – se casse en deux au nord de l’Ile de Batz

19 decembre 1999 – l’Erika – charé de 31000T de fuel lourd – il se casse en deux au sud de la pointe de Penmarc’h. 20000T s’en échappe sur 400 km de côtes de la pointe bretonne à l’Ile de Ré.

Devant chacune des catastrophes les Bretons ont réagi: nettoyage des côtes, sauvetage des oiseaux (LPO)

 

MIEUX CONNAITRE LES CÔTES D’ARMOR

En quelques chiffres :

  • 600.000 habitants – les Costarmoricains (caines)
  • prefecture : St Brieux – les Briochins
  • 356 communes
  • 350 km de côtes

en quelques mots :

  • bonjour                         demat
  • bonsoir                          kenavo
  • à demain                       ken arc’hoazh
  • bienvenue                      degemer mat
  • crêpe                            krampouz
  • pierre                            men
  • grand, haut                    hir (menhir)
  • table                             dol (dolmen)
  • petit                              bihan (morbihan)
  • bien, bon                       mad

en quelques noms

  • Bertrand Du Guesclin ( 1320-1380) Connétable de France
  • Ernest Renan ( 1823-1892) écrivain
  • Fulgence Bienvenue (1852-1936) père du metro parisien (La cartonnerie Huet à Pontrieux à imprimé le 1er ticket de metro en 1886. Elle a fermé en 1973)
  • Théodore Botrel (1868-1925) auteur compositeur
  • Yves Le Trocquer (1877-1938) homme politique né à Pontrieux
  • Pierre Sabbagh (1918-1994) homme de télévision
  • Patrick Dewaere (1947-1982) comédien
  • Bernard Hinault (1954-) coureur cycliste
Translate »
Copyright 2016 - Gîte de Kervalo - Tous droits réservés - Mentions légales